Les soirées œnologiques de La Bouitte

Agenda
Infos
28/06/2018

 

Depuis 5 ans, une fois par mois (5 soirées en hiver et 4 en été), La Bouitte donne carte blanche à un viticulteur d’exception, donnant de terroirs singuliers et racés une interprétation magique. L’enjeu est de le convaincre d’offrir aux convives 7 à 10 vins qui ont marqué sa vie, et sur lesquels il a une vraie histoire à partager. Pour certains flacons, il s’agit d’un peu de patrimoine historique de la France. De par leur rareté et leur âge vénérable (régulièrement jusqu’aux années 1930), c’est une occasion unique de déguster ces vins.

 

Chaque soirée est une rencontre au sommet, qui nécessite jusqu’à 4 ans de préparation. Une fois la liste des vins arrêtée, commence une longue maturation pour René et Maxime Meilleur. L’objectif est de donner aux vins et à la cuisine une dimension supérieure, inespérée, par la fusion de deux démarches créatrices et artistiques complémentaires, qui se renforcent, se prolongent mutuellement. 

 

Les chefs créent des plats sur mesure, n’ayant souvent jamais été réalisés, parfois sur la base de produits qui ne font pas non plus partie de leur répertoire. C’est en cela que ces soirées sont un véritable laboratoire à idées. On vit une expérimentation. Les équipes de cuisine et de salle sont comme des funambules : on est sur le fil, en quête de l’émotion ultime. Et certaines créations, certaines associations mets & vins sonnent comme des révélations, et deviendront de futurs « classiques » de La Bouitte, après un temps de maturation supplémentaire.

 

Le 29 juin 2018 : Le Clos des Lambrays (Bourgogne - Morey Saint-Denis)

Une expérience unique et symbolique à vivre, témoignage des enjeux de notre temps.

La soirée mettra à l’honneur le rare Puligny Montrachet 1er Cru Clos du Cailleret en 2016 et 2009. Puis 5 millésimes du Clos des Lambrays seront dégustés de 2016 à 1991 en magnum, alternant des millésimes chaleureux (canicule de 2003, année solaire 2009) et des années plus fraîches favorisant des nectars en dentelle (2013). Les Chefs René et Maxime Meilleur trouveront un terrain de jeu rêvé, tant la finesse légendaire de ce Cru devrait se marier à merveille avec la délicatesse des créations culinaires.

 

Le 18 juillet 2018 : Domaine Bonneau du Martray (Bourgogne - Corton Charlemagne) et Château Troplong Mondot (Bordeaux - Saint-Emilion).

Un dialogue au sommet entre le meilleur de la Bourgogne et du Bordelais.

Les Corton Charlemagne de Bonneau du Martray 2005 et 2015 – en biodynamie – vont nous saisir par leur mystère, leur grande complexité, leur énergie et race inouïes. Des vins ultimes, incitant au questionnement, et demandant une forme de recueillement et de méditation.

Le Saint-Émilion Troplong Mondot, fondé au XVIII siècle, enchante par son envoûtement aromatique, une sève en finale très caractéristique. Il interpelle par sa sensualité, une dimension presque crémeuse, et une texture veloutée, précise et délicate. Le terroir est l’un des plus argileux de la région sur un socle calcaire et dans un secteur préservé de la chaleur. Occupant le point culminant de l’appellation, il rayonne dans un paysage d’une grande beauté. 7 millésimes au programme de 1988 à 2010, dont 2 vins notés 100/100 au Wine Advocate.

 

Le 2 août 2018 : Le Clos Saint Vincent (Provence - Bellet)

L’émergence de l’un des plus grands vins du Sud de la France.

L’équipe de sommeliers de La Bouitte nous fait partager une découverte, un véritable coup de cœur : Le Clos Saint Vincent. Gio Sergi a acheté en 1993 une propriété nichée sur les pentes vertigineuses de Bellet, une appellation confidentielle tout proche de Nice.

9 vins de 2007 à 2016, dont la cuvée la plus accomplie et confidentielle (600 bouteilles par an) Vino di Gio, seront à l’honneur de ce dîner. 

 

le 22 aoÛt 2018 : FranÇois Villard (Vallée du Rhône - Côte Rôtie, Saint Joseph, Condrieu)

L’itinéraire d’un brillant autodidacte dans le Nord de la vallée du Rhône.

On découvrira le Saint Joseph Reflets 2010 et la Côte Rôtie La Brocarde (magnum de 2012), vins épicés, charnus, avec de la rondeur et de la richesse. Grâce à la vendange entière, ils acquièrent avec le vieillissement complexité, fraicheur et énergie. En blanc, le Saint Joseph Mairlant 2004 en magnum combine la complexité apportée par le vieillissement et une certaine droiture. Impressionnante est également la palette des Condrieu : des vins blancs de gastronomie, avec 2 cuvées particulièrement inspirées : l’élégant Deponcins et Villa Pontciana, plus con t etpuissant.

Enfin, François Villard est l’un des 3 fondateurs des Vins de Vienne (avec ses amis Yves Cuilleron et Pierre Gaillard), dont on dégustera les cuvées emblématiques Taburnum et Sotanum.

S'abonner à un magazine de référence

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Plus de 3000 recettes et 12000 procédés de plus de 400 chefs (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...