Catastrophe naturelle, humaine et touristique

Edito
03/10/2017

Le billet d'humeur d'Yves Thuriès - octobre 2017, Thuriès Gastronomie Magazine n°293

Nul n’a pu passer à côté du drame qui a touché début septembre, la région des Antilles et des Caraïbes. L’ouragan Irma, de catégorie 5, frappa lourdement Saint-Barthélemy, Saint-Martin, les autres îles environnantes ainsi que la Floride aux États-Unis.

Cette catastrophe sans précédent, dont le bilan humain et matériel est effroyable, risque de paralyser la zone pour une longue période. Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont forgé leur réputation et leur économie sur le tourisme essentiellement haut de gamme.

Les complexes touristiques, restaurants et bars n’ont pas été épargnés par la catastrophe et bon nombre d’entre eux furent inondés, partiellement détruits ou tout simplement rasés.

Les dégâts matériels estimés à plus de 1,2 milliard d’euros sur ces deux collectivités d’outre-mer laissent à penser que la reconstruction sera particulièrement longue. La saison touristique qui débute en décembre dans la région semble malheureusement très compromise avec l’impact sur l’économie locale que cela induit.

Dès lors, outre l’action indispensable des autorités publiques autant sur le plan humain que matériel (aide aux victimes, soutien psychologique, sécurité, remise en état des bâtiments publics, organismes de soins, etc.), il était nécessaire que les acteurs du secteur se mobilisent auprès des confrères victimes de l’ouragan. Le soutien et l’empathie n’ont pas tardé !

Les syndicats professionnels ont d’ailleurs obtenu de la part de HCR Prévoyance, dont le rôle est de répondre aux besoins des salariés en difficulté du secteur CHR, des mesures d’urgence ayant pour objet une aide de 1000 euros par salarié pouvant s’accompagner de 500 euros par enfant à charge.

Les représentants du secteur ont, à très juste titre, également demandé à l’État l’activation de la Cellule de continuité économique pour la zone touchée, permettant notamment de réduire ou échelonner temporairement les charges sociales, impôts et taxes afin de permettre aux professionnels d’alléger leur fiscalité et ménager leur trésorerie.

Gageons que la solidarité nationale sera totale et sans faille face à cette tragédie qui devra être partagée.

Dans les Caraïbes, un dicton résume cette dramatique situation :

« Dans ce pays paradisiaque 362 jours par an la nature vous donne tout, le soleil, la mer et la grande végétation. Mais on sait aussi qu’en 3 jours (de cyclone), elle cherchera bien souvent à vous le reprendre ».

Hélas ! 2017 sera marqué par la pertinence de cet aphorisme !

S'abonner à un magazine de référence

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Plus de 3000 recettes et 12000 procédés de plus de 400 chefs (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...