Cocorico la France !

Edito
23/09/2015

Le Billet d'humeur d'Yves Thuriès - Mars 2013, Thuriès Gastronomie Magazine n°247

 

Du 26 au 30 janvier, Lyon, capitale mondiale de la gastronomie, a fêté cette année les 30 ans du SIRHA et comme le disait Jérôme Bocuse, président du salon : « le succès exceptionnel de cette édition, confirme que le SIRHA est bien le rendez-vous mondial de la restauration, des métiers de bouche et de l’hôtellerie ! ».
Avec près de 3 000 exposants, dont plus de 20 % venant de l’étranger, l’Italie était cette année le pays à l’honneur.
Avec 185 500 professionnels venus de 138 pays, soit plus de 14 % par rapport à 2011, ce salon fut un gros succès.
Outre les nouveautés et les créations, c’est surtout du côté professionnel, que ce salon marqua sa différence.
17 concours, 345 candidats et 46 trophées qui furent attribués (voir nos pages 18 à 23).
Les concours phares, furent incontestablement la Coupe du Monde de la Pâtisserie,
le dimanche et le lundi ; et le Bocuse d’Or, le mardi et le mercredi.
La Coupe du Monde de la Pâtisserie : créé par Gabriel Paillasson en 1989, ce concours représente la grande épreuve internationale de la pâtisserie. En remportant cette 13e Coupe du Monde, grâce au talent de Quentin Bailly, Mathieu Blandin et Joffrey Lafontaine, la France confirme ainsi devant 21 pays, sa place de leader mondial de la pâtisserie et des desserts.
La médaille d’argent sera remportée par l’équipe du Japon, et la médaille de bronze par l’équipe d’Italie.
Bravo à notre merveilleuse équipe de France qui ne laissa que peu de chance à ses adversaires.
Le Bocuse d’Or : ce concours de cuisine créé par Paul Bocuse en 1987, représente incontestablement l’épreuve phare, en quelque sorte, le « prix Nobel » de la cuisine internationale.
Seul, Paul Bocuse pouvait mettre en place un concours aussi prestigieux ; sa notoriété internationale a hissé la cuisine et les cuisiniers français au premier rang dans le monde.
Devant 24 pays représentés, c’est le Français Thibaut Ruggeri de la Maison Lenôtre, coaché par Fabrice Prochasson, Meilleur Ouvrier de France, qui a remporté ce Bocuse d’Or 2013.
Le Bocuse d’argent a été gagné par Jeppe Foldager du Danemark et le Bocuse de bronze par Noriyuki Hamada du Japon.
Les gros points forts de ces compétitions, furent surtout la remise des prix, avec ses joies, ses pleurs et ses émotions.
La Marseillaise qui retentit deux fois dans l’euphorie de cette immense salle, ne fut perturbée que par quelques sanglots de joie et de fierté professionnelle.

 

Bravo la France,
Bravo à la cuisine et à la pâtisserie françaises !

S'abonner à un magazine de référence

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Plus de 3000 recettes et 12000 procédés de plus de 400 chefs (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...