Des sandwichs gourmands !

Edito
10/11/2015

Le Billet d'humeur d'Yves Thuriès - Mars 2014, Thuriès Gastronomie Magazine n°257

 

Il y a quelques années encore, il était de bon goût de critiquer ce que l’on appelait avec dédain les fast-foods ou cette cuisine, dite à l’américaine.

Seul Paul Bocuse à l’époque osait dire, « Regardez et inspirez-vous de Mc Donald’s, son succès n’est pas un hasard et les grands chefs français devront un jour se mettre au diapason de cette demande » ; force est de constater qu’il avait bien raison.

Les années ont passé, la pause déjeuner qui durait jadis 1 h 30 est aujourd’hui souvent réduite à moins d’une demi-heure et il faut dans cet espace trouver le temps de se nourrir. Ainsi, pour les repas de midi, seules les formules rapides et pas chères, sandwichs, pizzas, kebabs ou autres hamburgers trouvent leur place et leur développement.

Il y a quelques mois, Toulouse a vu l’ouverture d’un restaurant très spécial, « Le Capucin », ouvert par le grand chef triplement étoilé de l’Aubrac. Michel Bras et son fils Sébastien ont reproduit au centre de la ville rose, la formule qu’ils appliquaient sur l’aire d’autoroute du viaduc de Millau et où ils ont vendu plus de 35 000 « capucins » en quelques mois ; ce qui leur a permis n’en doutons pas, de mettre au point ce concept.

Quand on connaît la créativité de Michel Bras, on comprend qu’il ne s’agit pas là de simples sandwichs, il s’agit d’un « sandwich » en forme de cône, appelé « le capucin », du nom de l’outil conique aveyronnais qui permet de flamber les viandes. Celui-ci est fait avec une galette à la farine de froment et sarrasin et garni avec des combinaisons de bons produits du terroir, comme Michel et Sébastien savent si bien les sélectionner.

Une carte bien détaillée propose des prix de 5,40 à 15,60 €.

Comme l’avance si joliment Michel Bras : « J’ai voulu vendre de la géographie gourmande », les bons produits et les bons producteurs de sa région sont avec son talent de grand chef, les raisons de sa réussite.

« Les capucins », une gastronomie que le chef veut bien appeler « fastcooks », par opposition aux traditionnels « fast-foods ».

 

Ouvert du mardi au dimanche, de 9 h 30 à 19 h 00, une formule qui n’en doutons pas, fera honneur à la famille Bras et à l’art culinaire à la française.

S'abonner à un magazine de référence

Thuriès Gastronomie Magazine
Abonnez-vous !

Recevez chez vous vos 10 magazines par an et bénéficiez d'un accès exclusif à votre espace abonnés incluant :

-Plus de 3000 recettes et 12000 procédés de plus de 400 chefs (avec moteur de recherche multi-critère)

-Vos magazines en version numérique (PDF & Visionneuse) pour nous suivre sur tablettes et smartphones

-La galerie photo de nos reportages

 

Je m'Abonne !

 

Newsletter,

restez informé de nos actualités, de nos offres, de notre agenda...